Cette année, plus de 200 entreprises innovantes concouraient aux Global Industrie Awards dans sept catégories. Voici donc les heureuses élues de l’édition 2019.  Parmi les 206 dossiers soumis au jury —contre 180 l’année précédente —, seuls 28 ont atteint l’épreuve finale. Les tendances 2019 mettent l’accent sur la maintenance prescriptive et proactive, les solutions associant produit et service, et sur l’émergence de solutions communautaires, notamment via les «applis». Mais dans tous les cas, c’est encore l’être humain qui garde le contrôle sur la machine. À noter, les solutions fondées sur des logiciels propriétaires reculent au profit des logiciels «libres».

1. LA MUTATION INDUSTRIELLE : L’assistant vocal intelligent de Simsoft Industry

Cette catégorie récompense aussi bien les offreurs de services et de technologies qui accompagnent les entreprises dans leur mutation industrielle ou dans leur changement de modèle d’affaire que les entreprises qui ont réussi d’elles-mêmes à s’adapter aux mutations industrielles actuelles. Le lauréat, Simsoft Industry, a présenté son assistant vocal intelligent dédié aux techniciens de l’industrie. Les techniciens questionnent en langage naturel l’assistant vocal (tel Siri ou Cortana), qui leur répond oralement, son interface interagissant avec des bases de données documentaires, des mesures et bases de connaissances (savoir-faire).

2. LA NOUVELLE TECHNOLOGIE : Le boulon connecté C-Bolt de Cathelain

Cette catégorie met en valeur les nouveautés remarquables issues d’un transfert de technologie ou d’une innovation technologique majeure, résultant d’une évolution des services et techniques, des progrès de l’informatique et du numérique, de l’utilisation de nouveaux matériaux ou d’un projet industrie du futur. Le vainqueur, Cathelain, l’a emporté grâce au système connecté C-Bolt, qui permet de contrôler à distance la boulonnerie spéciale destinée aux assemblages de sécurité en calculant la microdéformation des boulons. Il répond aux attentes grandissantes des industriels qui souhaitent passer à la maintenance prédictive. Cathelain a été accompagné dans ce projet par OpSens (Canadien), pour la fabrication du capteur à fibre optique, et par FT Mesure (Annecy), qui a mené l’étude du projet.

3. LA PERFORMANCE PRODUCTIVE : Le centre de tournagefraisage G420 d’Index France

Cette catégorie récompense les nouveautés et innovations qui portent principalement sur une amélioration notable et mesurable, à travers des notions de gain de productivité, de ratios clés ou de performance. Le prix revient à Index France et à son centre de tournage-fraisage G420. Il permet l’usinage complet, rapide et performant de pièces complexes, grâce à sa broche de fraisage et ses deux tourelles avec axe Y, unique sur le marché.

4. LA RÉALISATION EXEMPLAIRE : EOL, équipement de production d’un médicament à domicile de Creative Eurocom

Cette catégorie récompense les savoir-faire exceptionnels déployés à l’occasion de la réalisation de pièces, services, sous-ensembles, systèmes exemplaires. C’est Creative Eurecom qui a eu les faveurs du jury grâce à EOL, un équipement de production sécurisée de médicament destiné aux patients atteints de mucoviscidose. Creative Eurecom a développé le premier dispositif médical au monde à permettre l’élaboration d’un médicament de manière extemporanée (devant être préparé juste avant son emploi). Cette machine a été présentée en avant-première mondiale à Global Industrie.

5. LA RÉUSSITE COLLABORATIVE :  Le compacteur à déchets connecté et communicant de RFIT

Cette catégorie valorise la réalisation d’un projet, d’un produit ou d’un service issu d’une collaboration poussée entre différents acteurs industriels. Le vainqueur, RFIT, a réalisé, en partenariat avec le groupe Vincent, un boîtier connecté et communiquant pour suivre l’activité des compacteurs de déchets (et, indirectement, leur niveau de remplissage), leur localisation et le type de déchets traités. Ce boîtier participe donc à optimiser les tournées de collecte des déchets et, a fortiori, leur traitement.

6. LA SOLUTION RESPONSABLE : Le nettoyeur au laser Drago Thick Mobile de Silltec

Cette catégorie récompense les nouveautés et innovations intégrant une notion de responsabilité, notamment parmi les
critères suivants : efficacité énergétique, économie circulaire, sociale et sociétale (RSE), simplicité d’emploi, écoconception… Le lauréat, Silltec, a mis au point Drago Thick Mobile, une machine utilisant la technologie laser dédiée au nettoyage et décapage des outillages et différentes pièces à usage industriel.

7. LA START-UP DE L’ANNÉE : Le logiciel pour usiner des pièces complexes Ellisetting d’Ellistat

Cette nouvelle catégorie, initiée cette année, récompense l’innovation réalisée par une jeune entreprise, de moins de cinq ans, à forte croissance. Cette reconnaissance a pour objectif également de soutenir l’entreprise dans sa recherche de fonds d’investissement. Ellistat l’a emporté grâce à son logiciel Ellisetting qui permet de régler automatiquement les machines-outils à partir de la mesure d’une seule pièce. Le logiciel fonctionne sur le principe de l’APC (Automated Process Control) utilisé pour piloter l’usinage de pièces complexes combinant de multiples mesures en optimisant les corrections à partir d’algorithmes d’intelligence artificielle.

Voir l’article